Quand j’étais chanteur de Xavier Giannolli

Une rencontre

Une rencontre

Elle, jeune et si seule, cassée sous les apparences. Elle vend des espaces vides, vit dans un hôtel. Lui, enfermé dans son rêve de gosse, chante pour les petites gens, les vieux, le baloche. On suit leur chassé croisé alors qu’un lien se tisse, un peu à la manière de Lost in translation. Sauf que l’on est à Clermont. Et que Brian Ferry laisse place à Christophe. Cet hommage passionnant à cette unité nationale de la chanson (de variété, ou pas, là n’est pas la question), incarné d’un pas de deux amoureux, en dit peut-être un peu plus que la simple histoire qu’il raconte. Une rencontre à l’image d’une chanson, une chanson à l’image de mille rencontres. Il est resté enfermé dans ses rêves de jeunesse, tandis qu’elle n’en a pas eu. Ensemble ils esquissent la chanson de Christophe, pour peut-être, retrouver leurs paradis perdus.

Quand j’étais chanteur, Xavier Giannoli, 2006.

Sylvain Thuret
Des jours sans nuit
05 juin 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s